Skip Ribbon Commands Skip to main content
Share This

Vermifugation

Qu'est-ce qu'un cycle parasitaire ?

Un cycle parasitaire comporte deux phases :

  • Une phase externe : transformation des œufs en éléments infestants (larves),
  • Une phase interne : transformation des éléments infestants en adultes reproducteurs et pondeurs.
schema_periode_prepatent.jpg

*C’est le temps qui sépare le moment où l’équidé est infesté par un parasite et celui où des œufs ou des larves apparaissent dans le milieu extérieur. Les chevaux s’infestent en ingérant dans l’environnement des œufs ou des larves présents dans les crottins de chevaux excréteurs.

En vermifugeant votre cheval régulièrement avec la molécule adaptée, vous interrompez le cycle parasitaire et vous limitez les risques de contamination !

Quels sont les principaux parasites des équidés ?

Retrouvez sur ce schéma les principaux parasites des équidés ainsi que leur localisation.

schema_parasites.jpg 

Comment savoir si votre cheval est parasité ?

Il faut faire pratiquer un examen coproscopique par votre vétérinaire. Il s’agit d’un examen au microscope d’un prélèvement de crottin. Il permet de dépister l'éventuelle présence d'oeufs de parasites dans les crottins, de vérifier le statut parasitaire d'un cheval et donc de mieux cibler les chevaux à traiter et les molécules à utiliser.
En fonction des résultats, votre vétérinaire pourra mettre en place un plan de vermifugation ciblé et adapté à votre cheval.

Comment bien protéger votre cheval ?

La protection efficace de votre cheval repose à la fois sur une bonne gestion environnementale et des mesures médicales :

  • Gestion environnementale :
    • + Gestion du cheval :
      • L’inspecter régulièrement
      • Le panser pour lui retirer la terre et la sueur
      • Retirer les poils des membres qui présentent des œufs de gastérophiles
      • Laver la région anale pour éliminer les oxyures
    • + Gestion des pâtures :
      • Limiter à un cheval par hectare pour éviter le surpâturage
      • Ramasser régulièrement les crottins (idéalement deux fois par semaine) et surtout dans les trois à cinq jours qui suivent la vermifugation
      • Pratiquer une rotation lente des pâtures 
      • Drainer les pâturages
      • Herser (surtout l’été en période sèche)
      • Traiter à la chaux (une tonne par hectare)
      • Alterner les espèces (bovins, ovins) puisque la plupart des parasites sont spécifiques à une espèce
    • + Gestion des écuries :
      • Veiller à l’hygiène des box
      • Veiller à l’hygiène des litières
      • Contrôler les insectes grâce à des insecticides
      • Eviter les paddocks trop petits
    • + Gestion d’un nouvel arrivant :
      • Le mettre en quarantaine
      • Evaluer son statut parasitaire à l’aide d’un examen coproscopique
      • Le vermifuger dès son entrée avec un vermifuge à spectre large
  • Gestion médicale :
    • Les rythmes de vermifugation sont liés aux risques parasitaires, qui dépendent de différents facteurs liés aux parasites, à l’animal, à son mode de vie, aux conditions climatiques et enfin aux vermifuges employés. Ainsi, le traitement à effectuer avec votre vétérinaire, est à adapter et à administrer à des intervalles respectant les risques épidémiologiques et la sensibilité des chevaux.
​​

©2017