Skip Ribbon Commands Skip to main content
Share This

Vaccination

Pourquoi vacciner ?

La vaccination est le moyen le plus efficace pour prévenir les maladies infectieuses, graves ou invalidantes et parfois mortelles ou transmissibles à l’homme. Elle consiste à déclencher les défenses spécifiques de l’individu (anticorps) afin d’éliminer les virus et les bactéries auxquels il peut être exposé.

Le vaccin n’agit pas tout de suite, mais nécessite un certain délai pour que l’organisme ait le temps de fabriquer des anticorps. Grâce à un système de mémoire, les anticorps induits par la vaccination assurent une protection d’une durée plus ou moins longue contre une nouvelle agression. Ainsi, pratiquer des injections régulières et surtout respecter scrupuleusement le protocole de vaccination permet la protection de l’animal.

Crédit photo : Les Garennes
 

Qu’est-ce que la grippe équine ?

La grippe équine est une maladie des voies respiratoires très contagieuse due à un virus. Elle sévit dans le monde entier. Ce virus se transmet d’un équidé à l’autre par voie aérienne.

Une infection par le virus de la grippe peut se traduire chez votre cheval par :

  • signes généraux : fièvre, perte d’appétit et abattement général
  • signes respiratoires : trachéo-bronchite, toux sèche et douloureuse
  • complications et séquelles : mortalité, œdème pulmonaire, "emphysème", insuffisance cardiaque, baisse de performance et intolérance à l’effort

La vaccination antigrippale au niveau individuel a pour but de réduire les signes cliniques et les complications majeures ainsi que l’excrétion virale. Ainsi, la période de convalescence se trouve réduite et la reprise du travail plus rapide. Toutefois, dans des foyers épidémiques, certains individus peuvent, en fonction de leur statut immunitaire ou physiologique au moment de l’épisode contagieux, excréter plus ou moins de virus. C’est donc la vaccination de groupe qui va permettre de prévenir l’apparition d’une épidémie.

Pour garantir une protection optimale, le vaccin doit contenir des souches vaccinales homologues (c’est-à-dire appartenant à la même famille) aux souches circulant sur le terrain.

En France, cette vaccination est obligatoire pour participer à toute épreuve ou compétition équestre organisée par la Fédération Française d’Equitation (FFE) et par la Fédération d’Equitation Internationale (FEI). Elle est également obligatoire pour accéder aux terrains d’entrainements, aux hippodromes et à tous les établissements appartenant aux sociétés de course de galop et de trop.

En cas d’épidémie, contacter immédiatement votre vétérinaire.

Qu’est-ce que la rhinopneumonie équine ?

La rhinopneumonie est une maladie virale très contagieuse. Ces virus circulent dans le monde entier et dans la plupart des effectifs de chevaux provoquant régulièrement des épidémies.

La rhinopneumonie équine est la première cause d’avortement d’origine infectieuse chez la jument. Ils surviennent essentiellement entre le huitième et le onzième mois de gestation. Le poulain peut naître vivant et mourir dans les 24 à 48 heures qui suivent la naissance. Elle provoque également des troubles respiratoires voisins de ceux de la grippe, qui entraînent une diminution plus ou moins importante des performances sportives des chevaux. Elle est aussi responsable de symptômes nerveux qui sont essentiellement provoqués par l’herpès virus de type 1 (EHV-1). Il s’agit de signes cliniques allant d’une légère raideur des membres postérieurs à une profonde paralysie.

En cas d’épidémie, contacter immédiatement votre vétérinaire. 

De plus, le protocole sanitaire de monte rend la vaccination obligatoire contre la rhinopneumonie pour les étalons et les poulinières du stud-book français.

Qu’est-ce que le tétanos chez le cheval ?

L’espèce équine est particulièrement sensible à cette affection virulente. Cette pathologie souvent fatale est due à une bactérie qui se multiplie au niveau des plaies. La bactérie sécrète une toxine qui se fixe au niveau des nerfs et provoque des contractions ou tétanies musculaires.
Le microbe du tétanos est présent dans tout l’environnement : terre, fumier, fourche et se conserve presque indéfiniment. Toute plaie du cheval, même minime, est susceptible d’être contaminée et doit donc être soignée et désinfectée minutieusement. 

En cas de plaie, il est important de consulter votre vétérinaire.

Les signes d’alerte sont principalement nerveux.
Il n’existe pas de traitement contre cette maladie. La vaccination contre le tétanos est l’unique moyen de prévention. Parlez-en avec votre vétérinaire.

Qu’est-ce que la rage équine ?

C’est une maladie virale aiguë mortelle qui est fatale dans 100 % des cas chez tous les mammifères présentant des signes neurologiques. C’est une zoonose (maladie animale transmissible à l’homme).
Le cheval se contamine à la suite d’une morsure par un animal contaminé ou en contact avec une plaie. Le virus est très sensible dans le milieu extérieur et s’inactive avec la lumière, la chaleur et l’oxygène.
Les signes d’appels sont peu caractéristiques (fièvre, colique, changement de comportement…).
La vaccination anti-rabique est l’unique moyen de prévention. 

La vaccination est un acte médical qui doit être pratiqué par votre vétérinaire.

Qu’est-ce que la maladie de West Nile ?

Le virus est transmis par les moustiques qui s’infectent le plus souvent à partir des oiseaux. Ces moustiques peuvent contaminer de nombreux mammifères y compris l’homme et les équidés.
Chez le cheval, dans près de 80 % des cas, les infections sont inapparentes. Une forme bénigne, caractérisée par des manifestations de type pseudo-grippales, est observée dans 10 à 20 % des cas. Les formes graves représentent 1 à 10 % des cas et sont souvent mortelles. 

Parlez-en avec votre vétérinaire.

​​
 
Vous souhaitez en savoir davantage sur la vaccination de votre cheval, rendez-vous sur la chaîne santé FFE-TV Merial
Crédit photo : Les Garennes
Le point avec nos champions
La grippe
La rhinopneumonie
Le tétanos
La rage
La piroplasmose
Le syndrome de Wobbler
 

©2017